Quelques définitions pour clarifier : énergies fluctuantes, intermittentes, fatales, imprévisibles ?

Posté le 4 janvier 2013 @ 12:13 par Manfred

Voici des termes que l’on entend ou lit couramment lorsqu’on parle d’énergies renouvelables, et qui ne sont pas toujours bien choisis. Vérifions donc dans le dictionnaire le sens de ces mots :

  • intermittent : “discontinu, qui s’arrête et reprend par intervalles” (source)
    L’énergie solaire (sans stockage) est certes intermittente dans le sens où elle s’arrête la nuit, mais durant la journée, la production est continue, bien que variable. Elle n’est pas discontinue. Le mot me semble donc inadapté. De même il caractérise mal le caractère variable de l’énergie éolienne.
  • fatal : l’énergie fatale est l’énergie “inéluctablement présente ou piégée dans certains processus ou produits” (source).
    Ce mot s’applique bien à l’énergie présente dans les déchets, voire la biomasse, ou encore à l’hydroélectrique avec retenues (l’énergie potentielle est bien retenue) mais pas du tout à l’énergie solaire photovoltaïque ou à l’énergie éolienne (puisque a/ l’énergie n’est jamais contenue dans ces générateurs puisqu’elle est instantanément injectée au réseau, et b/ on peut les arrêter à tout instant).
  • imprévisible :
    L’argument anti-EnR de l’imprévisibilité de l’éolien et du solaire est obsolète depuis maintenant plusieurs années, les systèmes de prévision de production ayant fait et continuant à faire de grands progrès. Une marge d’imprévisibilité subsiste mais se réduit d’année en année et ce mot caractérise donc difficilement ces énergies.
  • fluctuant :
    La fluctuation est “l’alternance de variations de sens opposé” (source). Les variations à courte échéance de l’irradiation solaire ou du vent présente effectivement cette caractéristique et le mot me paraît convenir.

Pour finir, un mot en plus qui me paraît aussi caractériser l’énergie solaire et éolienne : météodépendant.

En synthèse :

  • L’énergie solaire photovoltaïque et l’énergie éolienne sont fluctuantes et météodépendantes  (mais ni  intermittentes, ni fatales, ni imprévisibles).
  • Les incinérateurs et les barrages hydroélectriques utilisent de l’énergie fatale.

Pas encore de Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire!

Désole, les commentaires pour cet article sont clos pour le moment.

Options:

Taille

Couleurs

souscrire